Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le

Débarrassés !

Oups, pardon, je voulais dire que les enfants dormaient ce soir dans les familles palestiniennes.
Et comme je n'ai pas eu le temps de demander un compte-rendu, voici celui que je vous propose ce soir, sans la voix d'un Petit Chanteur.

Ce matin, le rendez-vous au petit déjeuner était valise à la main, à 8 heures.
Dernier petit déjeuner à l'hôtel, avec sucré (confiture, salade de fruit, yaourt, …), salé (légumes, mortadelles, omelette, œuf, …) , graines Kellog's en tous genres, liquides divers, hors chocolat, qu'ils n'ont pas.
Derniers ateliers aussi, toute la matinée, répartis dans les différentes salles du centre. Spirituality, French-Arabic songs, French songs.
Déjeuner au restaurant d'un sandwich/frites et de pastèque.
Les enfants ont fait honneur à ce casse-croûte une fois de plus bien protéiné, et se sont retrouvés à l'accueil pour remercier Leïla, la directrice, avant de monter dans le car qui nous était affecté pour la journée.

Il a fait terriblement chaud à plus de 40° et le chemin goudronné pour aller jusqu'au Champ des Bergers accentuait encore cette impression de chaleur.
Ce site est intéressant parce que montrant une grotte, telle celles que les bergers habitaient il y a 2.000 ans. Le guide a su nous faire entrer dans ce moment de l'annonce à ces gens, sales et sentant le mouton, méprisés des autres hommes et prenant immédiatement le chemin avec leurs moutons pour aller voir cet enfant Sauveur.
Le sanctuaire dominant le site n'avait d'intérêt que pour relever picturalement cette scène.
Retour au bus pour aller en plein centre-ville, visiter la basilique de la Nativité.
Cette fois-ci, nous ne nous sommes pas contentés de la chapelle Ste Hélène, mais sommes allés au plus profond du sanctuaire, nous agenouiller devant l'étoile en vermeil protégeant le rocher de l'étable où notre sauveur est né.
L'occasion d'un temps de prière.


Quelques-uns s'attardent et nous nous retrouvons dans la nef principale de la plus vieille église catholique au monde occupée de façon continue depuis sa création au IVème siècle.
Nef décevante, puisque en travaux, comme vous le verrez sur les photos du jour. En poussant un peu les bâches protégeant le public, nous apercevons les peintures du XIème siècle mises à jour récemment sur certains piliers. Dommage que nous ne puissions pas mieux admirer cet ensemble assez exceptionnel de 44 colonnes du IVème siècle qui donnent une majesté particulière à cet édifice. Nous reviendrons !
Petit tour par l'église de Ste Catherine, du XIXème siècle, accolée à la basilique et porte d'entrée vers l'ensemble de grotte en sous-sol des deux bâtiments.
Le grotte de St Jérôme est donnée comme l'endroit où celui-ci écrivit la Vulgate, à partir de l'année 386, version latine de la Bible des Septante et de textes hébreux.
On comprend bien qu'il se soit installé là, il fait tellement chaud dehors !

Enfin, le moment tant attendu des enfants : la visite d'une usine de fabrication d'objets en bois d'olivier.
Elle nous a été recommandée comme étant tenue par des chrétiens qu'il est bon de soutenir…
Les enfants se laissent aller, en dépensant leurs derniers Shekels, et pas toujours sur des articles de bon goût.
Vous verrez bien.

Après ces emplètes, nous empruntons quelques vieilles ruelles pour rejoindre le car qui nous conduit au centre de Ghirass, lieu de répétition habituel du chœur Amwaj.
Les parents, et aussi et surtout les enfants, y attendent les nôtres avec impatience.
Les enfants appelés partent tranquillement dans les familles demandeuses de Bethléem, à partir d'une liste qui essaye de concilier les souhaits des familles, de notre équipe et des enfants et qui aura pris bien trois heures de réflexion et de changements jusqu'à la dernière minute. Compliqué, mais tout le monde a l'air satisfait.

Depuis 18 heures donc, plus de nouvelle de vos enfants, ce qui est plutôt bon signe !
Nous les retrouverons demain à 9 heures 30 à Ghirass et vous ferons part des premiers retours qui seront, nous le savons, enthousiastes.
Ici, l'accueil n'est pas un vain mot.

A demain.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog